20 octobre 2008

Edith Wharton - The Mount

 

Biographie d'Edith Wharton.

 

 

edith_wharton"On peut répandre la lumière de deux façons : être la bougie, ou le miroir qui la reflète".

 

 

Edith Newbold Jones est née à New York le 24 janvier 1862, son enfance est marquée par l'aisance et les voyages. Issue d'une riche famille de la haute bourgeoisie américaine, elle vit à New York, Paris, Florence ou encore en Allemagne, se construisant au fil des découvertes un imaginaire hors du commun.

Si ses parents n'apprécient guère qu'elle se consacre à l'écriture dès l'adolescence - elle achève sa première nouvelle, "Fast and Loose", à 15 ans - ils financent tout de même en 1878 l'édition du recueil de poèmes qui la fera connaître, "Verses".

À partir de 1880, ses productions sont publiées dans l'Atlantic Monthly , puis dans le Scribner's Magazine (Mrs Manstey's View 1890, Ethan Frome 1911). Elle connaît le succès avec "The Decoration of Houses", ouvrage paru en 1897 avec la collaboration de l'architecte Odgen Codman, mais surtout avec "Chez les heureux du monde", son premier roman, en 1905.

Femme de tête et de passion, elle fréquentera plusieurs hommes, et notamment Edward (Teddy) Robin Wharton, sans jamais trouver celui qui lui convienne. À 23 ans, elle épouse Teddy qui est, issu du même milieu qu'elle. Ils ne partagèrent malheureusement aucun intérêt intellectuel et artistique commun et finirent par divorcer en 1913, après de nombreuses infidélités de Teddy et une santé mentale déclinante.

En 1902, elle s'installe à The Mount, la maison que les Wharton ont fait construire à Lenox, mais retourne en Europe dès 1903. Elle rencontre Henry James cette année-là en Angleterre, avec lequel elle restera liée jusqu'à la mort du Dearest (cher Maître) en 1916. Elle s'entourera également de personnalités comme Henri Adams, Theodore Roosevelt et Walter Gay.

A partir de 1907, elle s'installe à Paris. Au fil des années, elle fréquenta des auteurs français comme Paul Bourget, Jacques Emile Blanche, Anna de Noailles, André Gide, et Jean Cocteau. Son installation à Paris, puis après 1919 dans sa villa Pavillon Colombe à Saint Brice sous Forêt, n'altérèrent guère son goût du voyage. Elle loue à Hyères qu'elle a connue grâce à Paul Bourget, le Castel Sainte-Claire, et devient l'amie de Marie Laure de Noailles.

Durant la Première Guerre Mondiale, elle crée les American Hostels for Refugees, collecte des dons et visite les hôpitaux du front. Les récits de ses visites seront publiés dans un recueil intitulé "Fighting France from Dunkerque to Belfort" (La France en Guerre). Elle reçoit la Légion d'Honneur.

Edith Wharton enchaîne les ouvrages, couchant sur le papier avec ferveur son goût pour l'aventure : "The Reef" (1912), "Eté" (1917). En 1920,la parution de "Le temps de l'innocence"(The Age of Innocence), pour lequel elle recevra le prix Pulitzer, (première femme à obtenir cette prestigieuse récompense) est un triomphe. En 1923, elle est la première femme à être faite Docteur honoris causa de l'Université de Yale. . Edith Wharton fut l’une des rares femmes libres de la Belle époque.

Le 27 avril 1934, elle publie son autobiographie,"A backward Glance".

Le 11 avril 1935, elle a une attaque cardiaque, sans séquelle. Une nouvelle attaque se produit le 1er juin 1937 et Edith Wharton meurt le 11 août à Saint Brice sous Forêt dans le Val d'Oise. Elle est enterrée au Cimetière des Gonards, à Versailles.

Son dernier roman "The Buccaners", inachevé, est publié à titre posthume en 1938. Une nouvelle version, achevée par Marion Mainwaring à partir du synopsis et des notes écrits par Edith Wharton est publiée en 1993.

 

The Mount sa demeure.

 

Th_MountEdith Wharton est aujourd'hui reconnue comme l'un des plus célèbres écrivains américains. Pur produit de la classe supérieure new-yorkaise, elle voyage très jeune en Europe, et tire de son observation les principes de son premier grand succès : "La Décoration des Maisons", un ouvrage fondateur écrit avec son ami l'architecte Ogden Codman et publié en 1897. Les deux auteurs prônaient le retour à la simplicité, la symétrie, l'harmonie des proportions, l'usage des couleurs claires, l'abandon d'un style par trop tapissier. L'effet de ces conseils se fit immédiatement sentir dans les grandes maisons de Newport ou de New York et chez des décorateurs comme Elsie de Wolfe.

Edith Wharton devait faire construire quelques années plus tard, en 1902, pour son propre usage une maison à Lenox dans le Massachusetts, The Mount. D'inspiration franco-italienne, cette grande maison entourée de jardins illustrait bien les théories de Wharton.

Situées à l’ouest de l’état du Massachusetts, à deux heures de route de Boston, les collines des Berkshires sont réputées pour leurs manifestations culturelles et leurs nombreux musées. Au XIXe siècle, les Berkshires ont attiré auteurs et artistes, fascinés par l’atmosphère paisible de la région. C'est là qu'Edith Wharton achète un parc de cinquante cinq hectares, cette campagne  l'a sauvé de la dépression et a abrité sa solitude. En 1902, Edith a quarante ans, passage difficile, "J'éprouve au plus haut point l'horreur d'avoir quarante ans, non que je croie que c'est là une mauvaise chose, seulement je ne suis pas encore prête".

The Mount sera sa maison. Le contrat notarié est rédigé à son seul nom, c'est elle qui en conçoit les plans avec l'aide de l'architecte Hoppin. Plus de trois cent ouvriers y travailleront. Cette maison lui donne l'occasion de mettre en pratique ses principes d'architecture, de décoration intérieure, mais aussi d'aménagements extérieurs.

Ses influences multiples sont révélatrices de son esprit cosmopolite :  les jardins magnifiques recréent l'ambiance qu'elle évoque dans son ouvrage "Villas italiennes et leurs jardins", la demeure est un mélange de ce qui se faisait au XVIIIème siècle en Angleterre mais aussi en France, et sa situation, bien sûr, mais aussi le côté pratique des installations (un ascenseur, l'électricité dès 1902), le blanc des murs extérieurs joint aux vert des volets, sont typiquement américains. Son ami Henry James qui aimait y séjourner a dit "Un délicat château français se mirant dans un étang du Massachusetts".

En ce lieu, tout est conçu pour l'intimité. Les jardins clos rappellent les pièces de la maison, la circulation entre intérieur et extérieur, est fluide, la cour intérieure se poursuit par un vestibule ombragé conçu comme une grotte néoclassique. Le salon s'ouvre sur une immense terrasse et abrite des coins intimes propices à la conversation. La demeure est composée de quarante deux pièces, construites en enfilade sur plusieurs niveaux. Une impression à la fois de grandiose et de simplicité s'en dégage.

C'est dans sa chambre, dans son lit, qu'Edith Wharton écrivait, face aux jardins, éparpillant les feuilles à même le sol, il sortira de son imagination "Ethan Frome" et "Chez les heureux du monde". "The Mount a été ma première vraie maison" écrira t elle. La séparation avec son mari entraîne la vente de la propriété en 1911, Edith s'embarque alors pour l'Europe, elle ne reverra jamais The Mount.

Depuis 1971, la demeure est inscrite au Patrimoine et appartient depuis 1980 à la Edith Wharton Restoration, qui a entrepris un vaste programme de restauration du site.

 

 

2627560003_9b1cc8b72a

ScreenHunter_13_Oct

2751361392_840fbda130

2627559431_7152ca4811

2628376108_ee6f40cefd

ScreenHunter_05_Oct

814393732_859335ac79

ScreenHunter_04_Oct

ScreenHunter_09_Oct

ScreenHunter_10_Oct

ScreenHunter_07_Oct

ScreenHunter_11_Oct

2751360144_661717b414

2750525859_9e2763c2fa

ScreenHunter_12_Oct

ScreenHunter_17_Oct

ScreenHunter_18_Oct

ScreenHunter_19_Oct

ScreenHunter_14_Oct

2750525685_15b769c07c

2750525419_ae5ca77d1a

2751359254_636efeaec9

ScreenHunter_20_Oct

ScreenHunter_15_Oct

ScreenHunter_21_Oct

ScreenHunter_22_Oct

ScreenHunter_27_Oct

ScreenHunter_28_Oct

ScreenHunter_34_Oct

ScreenHunter_29_Oct

ScreenHunter_30_Oct

ScreenHunter_31_Oct

ScreenHunter_32_Oct

ScreenHunter_06_Oct

2750527723_d6d1011115

ScreenHunter_36_Oct

2751359472_464802288d

ScreenHunter_26_Oct

ScreenHunter_33_Oct

ScreenHunter_08_Oct

ScreenHunter_35_Oct

802880698_a7f22a6604

561765265_750f0b553a

2750529539_42db227b59

2751359682_66ea5a73ff

2750529181_c2c08f2dab

2750528777_ced5ae249d

561612079_ed844c7e8f

2916725491_4cdebfde0d

2916723691_a5cb0dc91d

2917567398_6baf491217

ScreenHunter_16_Oct

ScreenHunter_24_Oct

ScreenHunter_25_Oct

2751362848_d417e06f51

1258357269_38f8bac278

ScreenHunter_23_Oct

2638443086_d406964075

813501543_d3f678736c

 

The Mount Estate & Gardens.

Visite guidée de The Mount.

 

Procurez vous des ouvrages d'Edith Wharton

 

LOCALISATION DE LA MAISON :

 

 

 

 

 

Posté par pfck à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]