09 février 2009

Dylan Thomas - Laugharne

Biographie de Dylan Thomas.

 

Dylan_Thomas"Un alcoolique est quelqu'un que tu n'aimes pas et qui boit autant que toi".

 

 

 

 

 

Dylan Marlais Thomas, né à Swansea (pays de Galles), le 27 octobre 1914 fut un écrivain précoce mais ne connut qu'une assez brève carrière.

Au cours de ses études (1925-1931) au lycée de sa ville natale, où son père enseignait l'anglais, il compose déjà d'habiles poèmes. Certains d'entre eux (et ce sera aussi le cas pour quelques autres jusqu'en 1934) sont écrits en collaboration, notamment avec Daniel Jones, les deux "mystificateurs" composant alternativement vers pairs et impairs.

La période suivante, qui le voit travailler pour le South Wales Daily Post et tenir des rôles au Swansea Little Theatre, est riche en activité poétique : après quelques pièces qui paraissent dans le New English Weekly et le Sunday Referee, elle culmine avec la publication en décembre 1934 du recueil "Eighteen Poems". En 1936, année de l'exposition surréaliste de Londres, à laquelle il participe, Thomas fait paraître la nouvelle série des "Twenty-Five Poems".

En 1937, il se marie avec Caitlin MacNamara (1913-1994) et aura trois enfants avec elle, malgré une relation houleuse et entachée par des écarts conjugaux, Caitlin étant proche du peintre Augustus John. Un premier garçon nommé Llewelyn naît en janvier 1939 (décédé en 2000), puis une fille en mars 1943, prénommée Aeronwy, et enfin un autre garçon, Colm Garan, naît en juillet 1949.

A la veille de la guerre (août 1939) il donne "La Carte du Tendre" (The Map of Love), qui comprend une quinzaine de poèmes et sept petites œuvres en prose (dont celle à laquelle le volume doit son titre), et, en avril 1940, "Portrait de l'artiste en jeune chien" (Portrait of the Artist as a Young Dog), dans lequel il évoque des souvenirs marquants de son enfance.

Réformé, il écrit de 1940 à 1944 plusieurs scénarios de films documentaires, et apporte de 1945 à 1950 sa collaboration à la B.B.C. Après la publication, en 1946, du recueil de poèmes "Morts et entrées" (Deaths and Entrances), il s'oriente davantage vers la prose et la production d'œuvres dramatiques : scénario d'un long métrage, "Le Docteur et les démons" (The Doctor and the Devils, 1953), et une pièce "vocale", le célèbre "Au bois lacté" (Under Milk Wood-A Play for Voices) qui paraîtra en volume après sa mort, en 1954.

Il se fait aussi lecteur de poèmes, c'est au cours de son quatrième voyage aux États-Unis, où il rencontrait à ce titre un très vif succès, qu'il meurt quelques jours après son trente-neuvième anniversaire.

Dylan Thomas aimait se vanter de sa consommation d’alcool. Durant un accident survenu le 3 novembre 1953, il retourna au Chelsea Hotel de New York et déclara: "I've had 18 straight whiskies, I think this is a record" (j’ai bu 18 whisky, je pense que c’est un record). Six jours plus tard, pendant sa tournée promotionnelle new-yorkaise à la White Horse Tavern, de Greenwich Village (Manhattan), il s’évanouit après avoir trop bu.

Un peu plus tard, Thomas s'éteint au St Vincent Hospital de New York. La cause première fut une pneumonie, accompagnée d'une faiblesse du foie et d'une hypertension intra-crânienne (souvent causée par un hématome ou un œdème cérébral, mais aussi par une défaillance du foie) en causes aggravantes. D’après Jack Heliker, ses derniers mots ont été : "After 39 years, this is all I've done" (Après 39 ans, c’est tout ce que j’ai fait). À la suite de sa mort, son corps fut rapatrié au Pays de Galles pour être enterré à Laugharne, ville qu’il appréciait. En 1994, sa femme Caitlin fut mise en terre à ses côtés.

En dehors des œuvres poétiques rassemblées en 1952 (Collected Poems), on notera, en publication posthume : "Très tôt un matin" (Quite Early one Morning, 1954), qui réunit diverses causeries faites à la B.B.C.,  "Une vue de la mer" (A Prospect of the Sea, 1955), où l'on trouve de brèves histoires et des essais que l'auteur souhaitait conserver et qui constitue pour une part un complément à l'autobiographie du "Portrait", quant au curieux "Aventures dans le commerce des peaux" (Adventures in the Skin Trade, 1955), dont certains passages avaient paru séparément en 1941 et en 1953, c'est une fantaisie romanesque, demeurée inachevée, qui mêle constamment rêve et réalité.

Dylan Thomas est unanimement reconnu comme l’un des plus brillants poètes du XXe siècle de langue anglaise, on le considère comme le leader de la littérature anglo-galloise. Son univers vif et fantastique était un rejet des conventions de son siècle. À l’inverse de ses contemporains qui tendaient vers des sujets politiques et sociaux, Thomas exprimait ses émotions avec passion et cela se ressent dans son style, à la fois intime et lyrique.

 

Sa maison à Laugharne.

 

 

 

 

 

Boat_House_LaugharneEn 1934 Dylan Thomas en compagnie du poète Glyn Jones, visite Laugharne et tombe sous le charme de cette ville côtière du Pays de Galles. Il l'a décrite comme "la ville la plus étrange du Pays de Galles". Située au sud du pays, cette tranquille bourgade, d'expression anglaise, donc isolée en terre galloise, était réputée pour l'exenticité de ses habitants. Parmi eux un célèbre passeur sourd-muet et un original ayant converti une Rolls en "Fish & chips" ambulant.

C'est aussi dans cette ville qu'il retrouva Caitlin, sa future femme, en juillet 1936. A cette époque celle-ci était la compagne du peintre Augustus John. Caitlin et Dylan s'étaient rencontrés au début de l'année et il en était tombé aussitôt amoureux. Il va sans dire que l'arrivée du poète n'enchanta guère le peintre. C'est pourtant bien Dylan que Caitlin épousera en 1937, c'est sans doute aussi pour ces raisons que Laugharne était chère à leurs coeurs.

Cette ville "intemporelle, douce et séduisante" devint par la suite, plus par hasard que par choix profond, le lieu de résidence du couple. En 1938, Richard Hugues, un habitant de Laugharne que le poète comptait parmi ses amis, leur a trouvé un logement à prix abordable. Cette maison appellée Eros, située rue Gosport était modeste mais convenait parfaitement aux besoins du couple.

Le couple est très vite devenu un sujet de curiosité pour les habitants de Laugharne, Paul Ferris écrit dans sa biographie du poète "les voisins jettaient des coups d'oeil à travers les rideaux dans l'espoir d'apercevoir la jeune Madame Thomas en robe d'intérieur pourpre, ou bien observaient son mari, qui était supposé être un écrivain où quelque chose dans le genre, trottiner jusqu'en bas de la colline pour aller chercher de l'eau à la fontaine publique vêtu de son pyjama et d'un pardessus".

Trois mois après leur installation à Eros, ils ont déménagé pour Sea View, une maison plus spacieuse mais tout autant spartiate. Pendant que Caitlin attendait leur premier enfant, Dylan travaillait sur son troisième volume de poésie "La Carte du Tendre", mais les dettes et l'incertitude, alliés au besoin de stabilité du à la naissance de leur fils, ont fait qu'en mai 1940 ils ont quitté Sea View et Laugharne.

Ils y sont retournés en 1949, lorsque Margaret Taylor, épouse de l'éminent historien AJP Taylor, et bienfaitrice de Dylan a acheté pour eux Boathouse pour la somme de 3000 £. Le poète adorait cette maison avec une vue imprenable sur la mer au spectacle toujours renouvelé. A cette époque, Caitlin attendait leur troisième enfant qui devait naître en juillet.

Boathouse fut la dernière demeure du poète. Après son décès à New York, son corps fut rapatrié en Grande Bretagne, il repose dans le cimetière de St Martin's Church, où son épouse le rejoint en 1994.

La maison est devenue un lieu de pélerinage pour tous les admirateurs du poète. En 2003, elle a été transformée en musée et on peut voir les pièces comme au temps de Dylan, lorsqu'il y habitait et y écrivait ses oeuvres, avec une multitude de papiers, jonchant même le sol.

Non loin de la maison se trouve la mairie de Laugharne avec son horloge et sa girouette, image que l'on retrouve dans sa célèbre pièce "Au bois lacté" :

"We are not wholly bad or good
Who live our lives under Milk Wood,
And Thou, I know, will be the first
To see our best side, nor our worst"

"Nous ne sommes pas totalement mauvais ou bon
Nous qui vivons nos vies au bois lacté,
Et toi, je le sais, tu seras le premier
Qui verra notre côté le meilleur, et non le pire"

 

2213749257_7549436b46

2416362091_1791f55b99

ScreenHunter_12_Feb

ScreenHunter_14_Feb

413514545_2bd742505c

3242925002_5916c206f7

2417180282_a016f9ef04

317562466_c034b41516

1952305036_04805b31f5

3188694171_4c92e117f5

ScreenHunter_13_Feb

2950988715_655f59c5c8

3226756352_4954545331

1951488153_3173160046

158095478_b436b819c2

ScreenHunter_15_Feb

ScreenHunter_16_Feb

ScreenHunter_18_Feb

413514547_4dbaa5c741

2361808263_d78e5dc26f

1434228282_9e4a10c436

1344054978_af253d68bc

2747934704_f9a0387a20

ScreenHunter_19_Feb

ScreenHunter_20_Feb

ScreenHunter_17_Feb

3245680634_092c70c51d

3244851061_a439e7a1ed

Dylan_and_Caitlin_Thomas

377689966_5e122240d7

2101149831_77c281f926

2733422580_d9a8f062b3

 

 

 

 

 

 

 

Dylan Thomas sur le site d'Esprits Nomades.

Dylan Thomas : Site officiel.

The Dylan Thomas Boathouse, Laugharne.

 

The life of Dylan Thomas.

 

Procurez vous des ouvrages de Dylan Thomas

 

LOCALISATION DE LA MAISON :

 

 

 

 

 

Posté par pfck à 05:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]